dimanche 1 mars 2015

Balade niçoise !

Il faut bien que je justifie à nouveau le titre de mon blog ! C'est pas facile de me bouger en ce moment, l'hiver, la flemme, et puis je dois bien dire que j'ai fait un peu le tour de ce que je peux visiter en partant de chez moi.
Il y a quand même une nécessité à ce que je m’aère et me bouge, histoire de me dynamiser un peu. J’ai également besoin de ces quelques heures sans personne autour de moi, sans aucune sollicitation.
L'un dans l'autre j'ai fait ma balade dominicale mais le départ fut laborieux, "j'y vais j'y vais pas", j'ai même fait un contrôle de ma tension artérielle, un peu en goguette ces derniers temps, histoire de voir si ma mollesse n'avait pas une cause médicale. Et oui parfois tout est bon pour resquiller. Mais les pressions étaient OK, donc pas moyen d'y couper.


J'ai aussi longuement scruté le ciel avant de partir, j'ai essayé de voir dans ce gris très bas des prémices de pluie. Mais en vérité je savais bien que tous les jours derniers avaient commencé ainsi avant de laisser la place au soleil. Bon , alors bon,  donc, faut que j'y aille ...














Bien m'en a pris: le soleil a bien fini par venir ! Je l'ai bien apprécié après la première section de montée assez rude . Il semble que j'ai perdu tous les bénéfices de mes circuits des années précédentes. Ça fait environs 6 à 8 mois que n'ai presque pas fait de vélo, et pas du tout de longs parcours.








 
Il faut reconnaitre que je n'ai jamais trouvé ces sorties faciles non plus. Il n'y a pas tant de différence selon que je sois entrainé ou pas. Quand je ne le suis pas, je crois que je vais crever en cours de route. Quand je le suis: je sais que je survivrai :)


 Mais ça aurait été dommage de ne pas profiter de ces prémices du printemps.
(merci à l'agglomération de Nice Côte d'Azur pour la prolifération de ses poubelles )

Et merci à mon fidèle vélo et au Mimosa.

Au retour , en arrivant chez moi , je découvre que mon suivi GPS n'avait pas fonctionné, que ma douce et ma fille m'avaient téléphoné plusieurs fois, que je n'avais pas entendu, et que l'ambiance était à l'angoisse maximum à la maison. Je m'en suis excusé une fois, deux fois, trois fois, quatre fois, cinq fois, les reproches ont continué. La conversation a finir par faire des étincelles, ça a même fini par péter pour de bon :(
Combien de fois est on censé s'excuser pour être entendu ?
Est ce que quand quelqu'un est en retard c'est qu'il a forcement eu un accident ?
Enfin bref, après un petit quart d'heure de caca-boudin de part et d'autre, j'ai repris mon sang-froid et exprimé un ultime "Je suis désolé pour tout ça je te présente mes excuses" et ouf j'ai obtenu un "Okay" en retour :)














Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

commentaire :