lundi 8 janvier 2018

Belle table !

Du pouvoir des bouteilles de jus à pourrir une photo.
Samedi dernier: galettes entre voisins à la maison. Les voisins oui, les mêmes que fin novembre. Dans ma maison, oui, je crois que j'ai abandonné l'idée de faire barrage quand ma chérie propose ce genre de réjouissance. Quand elle veut,  elle veut ! et si je veux pas je passe pour le grognon de service, ce qui n'est même pas faux ! Et puis je me rend compte que ce genre de distraction participe à chasser les bribes d'idées noires encore accrochées dans les recoins de mes pensées comme des toiles d’araignées.
Je me suis même dit que ce serait peut-être encore l'occasion de briller à la guitare en société mais faudrait pas que j'attrape la grosse tête, ni que je ne devienne ce genre de gars qu'on connait tous, qui sort toujours sa guitare quand y'a du monde et chante toujours les mêmes chansons avec un talent toujours ... égal dirons nous :)
Sauf qu'au bout du compte  je ne me sentais pas tellement en train musicalement, la faute à une semaine de boulot éprouvante: la diffusion de la vidéo des vœux du Président Directeur Général avait brouté au démarrage et je me suis pris une branlée mémorable par la directrice de la comm. 😵. Finalement la préparation de ce gouter m'a évité de ruminer cette mésaventure encore le samedi.





Bref les voisins sont venus, on était douze à table, bigre ! Comme à chaque fois où chacun apporte quelque chose pour le buffet, il y en avait de trop. Mention spéciale quand même pour la galette pâte  feuilletée et frangipane, faite entièrement par B. Quatre heures de préparation parait-il, fichtre ! Que de temps perdu 😆!
Après coup ma chérie a vérifié: une part de galette frangipane = TOUS les points weightwatchers d'une journée entière ! On a du reprendre deux kilos chacun je pense.

Il s'est bien passé une heure avant que l'un des convives ne feigne de se plaindre "qu'il n'y avait pas de musique cette fois ci". J'ai plaidé n'avoir appris aucune nouvelle chanson depuis la dernière fois (je ne me voyais pas chanter celle du moment devant cette troupe rigolarde et bruyante, quand à celle d'avant je bloque désespérément sur l'apprentissage des paroles )
Personne ne s'est attardé sur le sujet, ni n'a réclamé, voila qui prévient un éventuel renflement des chevilles chez ma personne :)
Au bout de deux heures j'avoue que je m'emmerdais ferme vu les sujets de conversations: la baisse de la CSG, les conséquences sur les salaires, la nouvelle réglementation sur les tickets restaurant, ou bien comment S a brillamment géré dans les 300 000 € de dépenses pour une soirée d'affaire entre les partenaires de son patron,  350  personnes quand même (oui oui ça fait dans les 850 € par personne ...)
D'ennui j'ai donc fini par prendre ma guitare et hop: les conversations se sont arrêtées et onze paires d'yeux se sont tournées vers moi ! preuve selon moi qu'ils étaient tous en train de s'emmerder aussi :)
J'ai  prié les convives de faire comme si je n'étais pas la parce que ça me mettait une sacrée pression.
J'ai joué et chanté assez doucement vu que les conversations avaient repris bon train pendant que je faisais semblant de m'accorder, et que finalement je me sens bien dans le rôle du poste de radio qui diffuse une harmonie discrète en arrière plan. Le principal étant que ça m'ait distrait, moi. Je me suis quand même un peu auto-déçu de n'avoir rien su faire de bien, mais j'ai pris conscience de quelques détails techniques: en fait même si mes guitares de taille normale ont un son plus ample et plus riche que ma petite guitare de voyage, cette dernière se fait mieux entendre dans un environnement bruyant avec son timbre plus fluté. Et puis il faudrait que je m'organise pour utiliser ma tablette comme bouquin de partition, c'est bien beau de vouloir se la jouer "je chante de mémoire en mode décontracté" mais hélas les paroles je fini toujours par les oublier, toujours.

Ce qui m'a quand même interpellé à la fin de ce gouter, c'est que mon voisin de table , le seul qui a du m'entendre un peu, m'a dit qu'il voulait prendre des cours de guitare avec moi, qu'il voulait jouer de la bossa nova et qu'il me paierait oO'
C'est pas "gentil" ça  ?
(cela dit mes voisins ont peut-être  toujours un peu trop en tête le prix des choses )



9 commentaires:

  1. Ça illustre bien une chose que je constate dans pas mal d'occasions différentes : plutôt que de râler au sujet d'un truc qui ne va pas, autant y apporter ce qu'on voudrait y voir. :)
    C'est clair qu'il y a des occasions où on s'emmerde, et c'est peut-être parce qu'on attend tous un peu que ce soient les autres qui y remédient ?

    Enfin bref, tu as assuré, surtout pour un "sauvage" lol ! :D
    Je vais essayer d'en prendre de la graine. :p

    Ils étaient à quoi les biscuits en bas à gauche ? Ils ressemblent à des amaretti mais pas vraiment non plus.

    "et je me suis pris une branlée mémorable par la directrice de la comm"... je trouve ça insupportable que des adultes se permettent d'engueuler d'autres adultes, juste sous le prétexte d'une hiérarchie.

    RépondreSupprimer
  2. des amarettis bien vu bravo ! je suis impressionné lol.
    En fait c'est celui qui veut apprendre la guitare qui les a fait, des amarettis à la crème de marron qui ont eu du succès. Ces dames ont réclamé la recette et il les fait languir un peu avant de la donner. En fait c'est lui qui a eu la classe ce jour là :)

    La branlée est restée (presque) professionnelle, la dirloche en question s'en prenait au département informatique et pas vraiment personnellement à moi. Mais elle m'a parlé avec un ton de grosse colère ça c'est sur. J'ai appris ensuite qu'elle était connue pour son caractère de cochon. Certaines personnes accèdent à des postes important parce qu'elles savent très bien comment faire chier :)

    peut-être que je deviens moins sauvage. J'ai diffusé ma vidéo "Essa Moça" à pas mal de collègues et j'y ai gagné qu'une collègue veut bien jouer du saxophone avec moi.
    Et j'ai essayé de motiver un autre collègue avec sa basse acoustique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. He oui, il n'y a pas que la guitare, la cuisine est aussi une arme de séduction massive lol ! :D

      J'ai eu un doute parce qu'il les a un peu écrasés avec une fourchette pour leur faire des rainures (comme j'ai fait ici pour des biscuits secs : https://matambouillebourlingueuse.com/2013/05/08/biscuits-au-sesame/ , alors que les amaretti sont plutôt bombés normalement. Mais j'ai tout de suite reconnu le craquant de la meringue.
      Et oui, j'ai l’œil à force, ça me surprend aussi parfois. ^^

      Ah bah c'est déjà ça si elle ne t'a pas engueulée personnellement... et oui, il y a pas mal de gros égos aux postes hauts-placés malheureusement.

      Ça doit être sympa d'être accompagné au saxo !!! Si jamais tu as l'occasion d'enregistrer et l'autorisation de partager... :)

      Supprimer
  3. Les heures de préparation culinaires ne sont JAMAIS du temps perdu, premièrement parce que le temps n'est jamais perdu ni gagné, deuxièmement si on le compare au temps de travail, troisièmement si on le compare au temps ou on se fait mettre une branlée par qui que ce soit !!

    Bleck

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. haha ! C'était pure provocation de ma part et je pensais que c'était Gwenn qui y aurait réagi :P. Ca traduit surtout le fait que JE ne m'intéresse nullement à l'art culinaire.

      Supprimer
    2. Ah ah ! Tout comme mon com' en était une de pure provocation, nous sommes en phase je crois...

      Bleck

      Supprimer
    3. Lool ! Je n'ai pas relevé parce que je peux concevoir que pour certains c'est du temps perdu. :p
      Alors que quand on aime cuisiner, c'est du plaisir ! Et quand on est gourmand, c'est du double-plaisir ! ^_^

      Supprimer
  4. Cette table met en appétit! Et je remarque aussi particulièrement les amaretti que j'adore!
    "Avoir du monde" ça change les idées...
    Mon ex sortait toujours sa guitare et grattait un p'tit peu... Les filles lui faisait les yeux doux... Ah, le succès des garçons qui chantent...
    Bisous!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh tu sais j'ai aussi des collègues garçons qui me regardent d'un autre oeuil depuis qu'ils ont vu mes petites vidéos et j'en suis tout autant ravi :)

      Supprimer

commentaire :